L’impact de l’industrie de la culture sur le PIB au Québec et en Ontario

Il existe plusieurs postes de technicien du son dans l’industrie de la culture : dans le cinéma, la musique, le théâtre, etc… Le technicien de son a donc plus de chances de trouver du travail dans des régions géographiques où l’industrie de la culture est plus présente. L’an dernier Hill Strategies a publié les résultats d’un travail de recherche mené sur les bénéfices de la culture au Canada. Les données, basées sur des données non publiées par Statistiques Canada et du « Provincial and Territorial Culture Satellite Account » de 2010, couvrent chaque province et territoire de façon individuelle et regardent directement les impacts économiques et d’emploi de la culture. Le « Provincial and Territorial Culture Satellite Account » (ou CSA) couvre les arts, la culture et l’héritage. Je me suis penché sur cette étude et vais partager quelques chiffres qui concernent les techniciens de son travaillant dans le domaine de la culture au Québec et en Ontario. Cette étude nous permet aussi de mettre en perspective l’impact sur le Produit Intérieur Bruit et l’importance de l’industrie culturelle par rapport aux autres industries.

Le Produit Intérieur Brut et l’emploi


De ces rapports nous apprenons qu’au Canada l’impact direct de l’industrie de la culture était de 53,4$ milliards en 2010. Pour mettre cela en perspective, l’industrie de la culture représente 3,4% du PIB (Produit Intérieur Brut). C’est-à-dire en tout 707200 emplois sont directement reliés à la culture. Cela représente 4,1% de tous les emplois au Canada. Si, comme moi, vous avez besoin de comparaison pour avoir une meilleure idée, voici ce que l’industrie du sport représente d’après le même CSA : l’impact direct de l’industrie du sport sur l’économie est de 5,2$ milliards au Canada en 2010. L’industrie du sport représente 105 300 emplois. Au Canada en d’autres termes la culture contribue dix fois plus au PIB que l’industrie du sport et les emplois dans la culture sont 7 fois plus nombreux que les emplois dans l’industrie du sport.

 

Les catégories de l’industrie de la culture.


Ce PIB d’au-dessus de 53$ milliards de l’industrie de la culture est obtenu en additionnant différentes industries de la culture ensembles. En tant que techniciens du son on s’intéresse surtout aux médias audio-visuels et interactifs (qui contribuent 13,9$ milliards au PIB), les spectacles « live » (qui contribuent 2$ milliards au PIB) et l’enregistrement sonore (qui contribue 0.5$ milliards). Si vous cherchez du travail comme technicien de son cela peut signifier qu’il y a plus d’argent disponible pour le cinéma, la télévision et les jeux vidéo que pour les concerts et le théâtre par exemple. Et il y en a encore moins dans les studios d’enregistrement. N’oubliez pas que dans les médias audio-visuels et interactifs les techniciens du son représentent une plus petite proportion des emplois mais détiennent une plus grande proportion des emplois dans les performances « live ». Dans l’industrie de l’enregistrement du son nous trouvons probablement la plus grande proportion des emplois détenus pas des ingénieurs du son mais cette industrie est beaucoup moins importante que les deux autres. D’autres contributeurs clé dans le PIB des industries de la culture incluent les arts visuels et appliqués ($13,4 milliards) ainsi que des œuvres écrites et publiées ($10,2 milliards). Vu que le son n’est pas un élément important dans ces catégories, elles ne nous concernent pas tellement.

 

Les Provinces


L’étude jette un œil sur chaque province et territoire mais ici je concentre mon attention sur le Québec et l’Ontario, les deux provinces qui fournissent 67,3% des emplois dans l’industrie de la culture au Canada. Ce sont aussi les provinces qui contribuent le plus à la portion de l’industrie de la culture du PIB, pour un technicien du son qui cherche du travail ce sont les provinces où vous avez le plus de chances de trouver du travail.

 

L’Ontario


Des 53$ milliards que représente l’industrie de la culture dans le PIB du Canada, l’Ontario a contribué directement 23,8 milliards. Cela veut dire que 44,7% de la contribution de la culture au PIB vient de l’Ontario (23.8$ milliards sur le 53,4$ milliards). La province de l’Ontario génère plus d’argent avec l’industrie de la culture qu’aucune autre province au Canada. La plupart de cet argent est généré dans les arts appliqués et visuels ou les médias audiovisuels ou interactifs. Il y a environ 301100 emplois dans la culture en Ontario, c’est-à-dire 4,5% de tous les emplois disponibles en Ontario. De tous les emplois dans l’industrie de la culture au Canada, 42,6% se trouvent en Ontario.
Pour comparer, voici quelques exemples d’industries qui contribuent moins au PIB de l’Ontario que les industries de la culture : le transport et l’entreposage (21,5$ milliards), les services publiques (11,4% milliards), l’hébergement et les services alimentaires (10,8$ milliards), mines et métaux, exploitation, extraction de combustible fossile (6,2$ milliards), agriculture, foresterie, chasse et pêche (4,8$ milliards). D’un autre côté le commerce de détail et l’industrie de la construction contribuent plus au PIB de l’Ontario, générant 29,5% et 37,4% respectivement.

 

Le Québec


Des 53$ milliards que représentent les industries de la culture dans le PIB du Canada, le Québec a directement contribué 12.8$ milliards. Cela veut dire 23,9% de la contribution de la culture vient du Québec (12,8$ milliards sur 53,4$ milliards). En comparaison, l’industrie de la culture dans la province du Québec génère environ la moitié de ce que génère l’industrie de la culture en Ontario. Cependant, il est intéressant d’observer que 4,1% du PIB du Québec est généré par l’industrie de la culture. La moyenne nationale est de 3,4%. Cela veut dire que en ce qui concerne l’argent qui est généré au Québec (le PIB provincial), une plus grande portion de cet argent est générée par la culture. Pas surprenant vu que le Québec encourage activement les arts pour promouvoir et défendre sa culture. Comme en Ontario, la plupart de cette somme est générée dans les arts appliqués et visuels ou les médias audiovisuels et interactifs. Il y a environ 174800 emplois dans l’industrie de la culture au Québec, soit 4,5% de tous les emplois disponibles dans la province, le même pourcentage qu’en Ontario. Autrement dit, 24,7% de tous les emplois dans l’industrie de la culture au Canada sont au Québec.
Pour comparer, les industries qui contribuent moins au PIB du Québec que les industries de la culture sont les mêmes qu’en Ontario : le transport et l’entreposage (11,7$ milliards), les services publiques (11,6% milliards), l’hébergement et les services alimentaires (6,8$ milliards), mines et métaux, exploitation, extraction de combustible fossile (4,6$ milliards), agriculture, foresterie, chasse et pêche (4,2$ milliards). Comme en Ontario, le commerce de détail et l’industrie de la construction contribuent plus au PIB du Québec, générant 18,1% et 21,5% milliards respectivement.

 

Conclusion


En conclusion, je ne cherche pas à démontrer qu’il n’y a pas de travail dans les autres provinces, mais si vous voulez travailler dans l’industrie de la culture ces chiffres valent la peine d’être observés. Même si statistiquement la plupart des emplois comme technicien de son tombent dans l’industrie de la culture, il existe des emplois dans le son dans d’autres industries. Gardez à l’esprit que ce ne sont que des statistiques et peuvent probablement être interprétées différemment en fonction du lecteur!

Lien: http://www.hillstrategies.com/content/national-estimates-provincial-and-territorial-culture-satellite-account-2010

Questions et commentaires: k.blondy@musitechnic.net

Commentaires

  1. Pablo Carrera-Carles

    Salut !
    J’ ai trouvé très interesant ton article , merci beaucoup!
    Je suis un inmigrant instalé a la Ville de Québec , dans mon pays je etais propiétaire de un école pour former des techniciens en son, étant moi même un des profs. J’ adore mon métier …malhereusement je réalise que pour me trouver un emplois dans ce domain ici, il me fault de contacts…aurais-tu un conseil á me donner ? Je suis prêt á commencer oú il le faudrait , je crois être assez bon , j ai seulement besoin que quelq’un me donne l’ opportunité de le montrer… Merci beaucoup!

Laisser un commentaire