Le limiteur de crêtes 1176 de UREI à Musitechnic (2ème partie)

Il y a du nouvel équipement dans le studio Rouge à Musitechnic… 

Le 1176LN Peak Limiter est un compresseur classique crée par Bill Putnam et introduit en 1968 par la compagnie UREI (maintenant Universal Audio). Dans la permière partie j’ai regardé l’historique et les caractéristiques du compresseur, cette fois çi je vais regarder quelques-unes des utilisations possibles du 1176 et vous laisser entendre les résultats.

Mode EQ

Certains voudront utiliser le 1176 comme forme d’égalisation. Si vous laissez fermé le potentiomètre « Attack » (complètement tourné dans le sens inverse des aiguilles d’une montre), vous évitez en effet l’étage de compression et l’appareil devient un égaliseur ou un modificateur timbral. Sans aller dans trop de détail technique, le 1176 est basé sur le préamplificateur à microphone 1108 et donne naturellement un son « edgy » a tout programme qui passe par l’appareil.

Écoutez par vous mêmes avec ces trois exemples audio: Un microphone ambiant de batterie (« drum room »), une DI de guitare basse et une piste de voix parlée. Vous pouvez entendre les pistes originales non-modifiées ainsi que les pistes modifiées (égalisées). J’ai voulu traiter trois sources audio très différentes puisque certaines caractéristiques du compresseur peuvent ne pas être évidentes avec certaines sources.

 

Drum Room Original:

Drum Room Comp Off

 

Bass Original

Bass Comp Off

 

Speech Original

Speech Comp Off

 

Tel le LA-2A, le son du 1176 est partiellement dû au fait qu’il s’agit d’un compresseur qui réagit au contenu du programme (« program dependent »). La réaction de l’attaque, de la relâche et du ratio dépend du contenu audio que le compresseur reçoit. Le ratio choisi est appliqué sur les transitoires du programme audio source compressé et ce ratio augmente légèrement après les transitoires. De combien? Cela dépendra du programme, d’où le terme « program dependent ».

Mode « All-Button »

Ce dernier concept est vrai en particulier lorsqu’on travaille en mode « All-Button » (aussi appelé « British mode »). Dans ce mode la courbe de compression est changée. Les temps d’attaque et de relâche ont tendance à avoir du retard (ce que Universal Audio appelle « reverse look-ahead »). Le ratio du mode « All-Button » est entre 12:1 et 20:1, agissant plutôt comme un limiteur.

L’action du limiteur peut être clairement perçue dans les exemples audio suivants: le même microphone ambiant de batterie (« drum room »), la DI de guitare basse et la piste de voix parlée utilisés précédemment mais maintenant en mode « All-Button » avec un temps d’attaque et de relâche moyen (fixé à midi). Aux fins de comparaison j’ai laissé le bouton « Input » (agissant aussi comme seuil) au milieu pour les trois sons. J’ai normalisé les fichiers pour que les crêtes des sons originaux et des sons compressés atteignent 0dBFS.

Drum Room Ratio All Normalized

Bass Ratio All Normalized

Speech Ratio All Normalized

 

Dans le mode « All-Button » le niveau perçu de distorsion augmente particulièrement dans les basses fréquences rendant ce réglage approprié pour des « overheads » ou un microphone d’ambiance de batterie. La nature percussive et la variété de fréquences présentes dans une batterie en font un candidat idéal pour le mode « All-Button ». Il est facile de comprendre pourquoi certains appareils de traitement de signal deviennent des favoris pour certains sons.

Si le son vous semble trop transformé à votre goût, dites-vous que vous n’entendez pas le « mix » au complet, vous n’entendez qu’une piste en solo. Dans le cas d’un microphone de pièce de batterie, il pourrait aussi être utilisé comme le piste compressée d’une configuration de compression parallèle. De plus, il est important de noter qu’aux fins de comparaison toutes mes pistes sont compressées de manière identique. Le son « All-Button » d’une batterie est encore meilleur avec une relâche plus rapide.

Note: Lorsque vous explorez un appareil de traitement de son que vous ne connaissez pas, cela pourrait être une bonne idée d’essayer en exagérant les réglages. Par exemple, vous n’êtes pas certain de ce que fait un certain paramètre, écoutez le son avec le potentiomètre du paramètre presque éteint et ensuite montez au maximum et écoutez. Une fois que vous aurez entendu comme il faut, ensuite placez le potentiomètre dans une position plus modérée, en accord avec le son que vous recherchez. Souvenez-vous que votre cerveau s’habitue aux petits changements; lorsque vous changez le paramètre, votre cerveau s’adapte au changement du son et tout ce qu’il remarque c’est qu’il y a du changement. Si vous offrez à votre cerveau d’écouter deux versions radicalement différentes (potentiomètre ouvert et fermé) votre cerveau perçoit les différences entre les deux plus aisément. C’est la psychoaucoustique.

 

1176-Compression-settings-1024x181

Voici les réglages utilisés pour les exemples audio. Tous les potentiomètres sont à midi. Ici un ratio de 4:1 a été sélectionné

Compression

Et la compression normale? Voici les trois mêmes exemples audio avec un ratio de compression de 4:1, une attaque et une relâche moyenne (réglé à midi). Aux fins de comparaison j’ai laissé le bouton « Input » (agissant aussi comme seuil) au milieu pour les trois sons. J’ai normalisé les fichiers pour que les crêtes des sons originaux et des sons compressés atteignent 0dBFS.

Drum Room Ratio 4 Normalized

Bass Ratio 4 Normalized

Speech Ratio 4 Normalized

 

En temps de crise économique, il possible d’investir dans un 1176 sans se soucier qu’il perde de la valeur avec le temps!

Questions? commentaires? k.blondy@musitechnic.net

 

1176-G-300x164

En mode “All Button” l’indicateur de réduction de gain est hors de contrôle!