Différences entre un preneur de son et un mixeur de son

Le preneur de son et le mixeur de son sont des acteurs incontournables dans l’industrie du spectacle. Complémentaires, leurs missions sont généralement confondues d’autant plus que l’un joue aussi parfois le rôle de l’autre. Néanmoins, leurs rôles sont très distincts : même s’ils ont des points communs, ces deux professionnels ont des prérogatives bien différentes.

Quelles sont les tâches assignées au preneur de son?

Comme son nom laisse le deviner, la mission du preneur de son est d’assurer la prise du son. En pratique, cela suppose l’enregistrement de pistes sonores (ambiances, musiciens, plateau tournage film, bulletin d’information, reportage…). Le preneur de son est responsable de la qualité des éléments enregistrés. À ce titre, il prend les dispositions pour optimiser l’enregistrement et éliminer du champ sonore tous les bruits parasites afin de capter une voix (ou un son de bruitage, un instrument de musique) qui servira ultérieurement et demandera moins de traitement d’égalisation par exemple.
Dans certaines situations, plusieurs preneurs de son peuvent travailler ensemble : Un serait responsable de l’enregistreur (surveiller les niveaux par exemple) et un autre serait perchiste, suivant la source sonore avec son microphone.

Si les sons à capter ne sont pas enregistrés mais ré amplifié puis diffusés devant public comme dans le cadre d’un concert, d’une conférence ou réunion publique, la prise de son est généralement faite par la personne qui va mixer le son pour l’évènement. Par contre lors de l’enregistrement de spectacles ou concerts devant publique, un preneur de son s’occupe de l’enregistrement afin de s’assurer de sa bonne qualité sonore. Il doit ainsi travailler avec la personne qui mixera en façade (pour le public) sur le choix et placement des microphones.

 

En amont, le preneur de son s’occupe des tâches d’installation, et de préparation du matériel d’enregistrement (enregistreurs, microphones, perches, câbles, etc.). La gestion de ce matériel, y compris les différents réglages et ajustements nécessaires à l’obtention d’une qualité de son irréprochable, lui incombe également. Il est aussi chargé de superviser et de parer aux éventuels dysfonctionnements, sonores ou autres, susceptibles de survenir lors de l’enregistrement : il doit s’assurer que son équipement ne tombera pas en blessant un musicien sur scène par exemple ou, le preneur de son perchiste doit surveiller son ombre sur un plateau de tournage, il doit s’assurer que son équipement ne sera pas abimé lors de la prise de son (impacts ou liquides qui éclaboussent).

Polyvalent, le preneur de son, en dehors des prérogatives citées plus haut, s’occupe de la maintenance de son matériel. Il peut aussi conseiller les responsables de la production sur les dispositions à prendre, dans le cadre d’activités d’enregistrement. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est sollicité dans différents milieux : spectacle vivant, cinéma, radio, télévision ou encore diffusion sur internet.

 

Le mixeur de son, quels rôles joue-t-il?

Combiner un ensemble d’éléments sonores distincts pour créer l’image sonore désirée. Que ce soit l’énergie d’un concert, l’intension artistique d’un album, l’ambiance d’un film, le drame d’une pièce de théâtre ou d’une émission télévisée, c’est en résumé la mission du mixeur de son. Le mixeur est chargé du traitement des pistes sonores enregistrées par le preneur de son. Nécessitant un bagage technique conséquent, ce métier demande aussi une grande sensibilité artistique.

Le mixeur exerce soit dans un auditorium (mixage de films pour cinéma), soit dans un studio (mixage de musiques, d’émissions télévisées, radiodiffusion), soit dans une salle de spectacle (concert devant publique) ou de théâtre. Dans tous les cas, son outil principal est la console de mixage.

Son outil principal est la console de mixage

 

Le mixage peut se faire soit en directe soit en différé, après l’évènement. Lors d’un concert ou d’un évènement en directe comme une émission de télévision, ou une pièce de théâtre, le mixage se fait sur le champ. Par contre pour un album de musique ou en cinéma, le mixage du son étant la dernière étape de la réalisation, le mixeur effectue donc son travail en différé, parfois longtemps après la prise de son. Le mixeur doit tenir compte des attentes du réalisateur ou de l’artiste interprète. Il doit pour cela avoir un bon esprit de synthèse.

Il arrive que plusieurs mixeurs travaillent sur un même projet, parfois simultanément. Lors d’un concert un mixeur peut être dédié à la sonorisation pour le publique (mix de ‘façade’) et un autre mixeur peut s’occuper de mixer pour les musiciens sur scène (mix de moniteurs). Un troisième mixeur peut aussi intervenir: si le concert est enregistré pour mettre sur DVD, ce sera probablement un autre mixeur qui s’occupera de la version DVD du son du concert. Lors d’une émission de télévision devant publique, un mixeur s’occupe du son destiné au public présent (‘façade’) et un autre mixeur s’occupe du son diffusé en ondes. Si l’émission est diffusée à une date ultérieure, ce dernier mixeur peut réaliser son travail en différé.

Un bon mixeur de son est souvent bien instruit sur les connaissances liées à la musique. Une oreille musicale fine et la maîtrise d’un instrument sont ainsi des atouts aidant à façonner une bande sonore, afin de lui donner la couleur désirée.

Preneur de son et mixeur de son : deux métiers proches

En raison de leurs missions rattachées à l’univers du son, le mixeur et le preneur de son suivent un même cursus de formation, pouvant être complété par des modules spécifiques. La prise de son ayant lieu avant le mixage il est important que le mixeur et le preneur de son comprennent leur rôle ainsi que le travail de l’autre, d’autant plus qu’ils peuvent avoir à travailler ensemble en même temps. Ces deux professionnels interviennent dans le milieu du divertissement ou lors d’évènements corporatifs et doivent l’un comme l’autre, faire preuve de polyvalence. Ceci dit, dans le domaine de la musique enregistrée et du cinéma, le métier de mixeur de son est souvent perçu comme étant un grade au-dessus de celui du preneur de son. D’ailleurs, beaucoup de mixeurs ont d’abords travaillés comme techniciens de son en sonorisation, en prise de son, ou en montage audio, avant de devenir mixeurs.

 

Questions ou commentaires : k.blondy@musitechnic.net

** Le masculin est utilisé…