Rufat Aliev en tournée en Chine avec Collectif9

 

Au mois décembre 2015, j’ai eu la chance de partir en tournée en Chine avec mon groupe de musique Collectif9.

Une tournée, c’est beaucoup de travail pour l’équipe au complet, autant du côté des artistes que du côté administratif et technique. Très souvent une tourné implique que vous serez parti pour au moins une semaine et vous serez complètement isolé de votre environnement habituel c’est pourquoi il faut se préparer d’avance pour n’importe quel situation, car on sait, Murphy nous surveille et comme on dit, « show must go on ». Je partagerai avec vous non seulement mon expérience et je vous donnerai mes conseils pour un bon déroulement de la tournée.

rufatshanghai
en route …

Une fois sur la route, Les principaux acteurs du bon déroulement de la tournée sont le directeur de tournée, le directeur artistique et le directeur technique. Le directeur de tournée s’occupe de la logistique; le transport ainsi que tous les documents qui s’y appliquent dont les visas, les hotels, les trajets et les horaires. Grâce à son travail, l’équipe se déplace avec cohésion. Notre directeur de tourné, Julien Compagne a fait un excellent travail, une de ses tâches était de s’occuper du côté administratif des douanes. Lorsqu’on ramène un objet de valeur au Canada, même si vous en étiez le propriétaire avant le départ, il y a de très bonnes chances qu’il va falloir dédouaner cet objet/équipement. Pour éviter ce type de problème lorsque vous partez en tournée à l’extérieur du pays, n’oubliez pas de remplir le formulaire E-15 et Y-38 et si vous voulez être vraiment certain, faites étamper ces documents au bureau de douanes dans l’aéroport. [Le formulaire Y38, Description d’articles exportés temporairement a été renommé BSF407 et l’étiquette Y38-1, Étiquette pour l’identification d’articles exportés temporairement, a été renommé BSF407-1.]

Le directeur artistique s’occupe de la présentation du concert c’est-à-dire le contenu musical, l’ordre des pièces, l’emplacement des musiciens et il travaille avec l’éclairagiste et le technicien de son afin de créer les ambiances pour les pièces.

Shenzen concert hall.
Shenzen, Chine

Étant le directeur technique de la tournée je dois connaitre tous les détails et les demandes techniques du groupe, autant en éclairage qu’en son. Très souvent le sonorisateur est directeur technique et c’est le cas avec Collectif 9 . Le groupe doit fournir à l’équipe de la salle le plan d’éclairage et le plan de la scène ainsi que la « patch list ». Cela rend le travail plus rapide et réduit les doutes de l’équipe de montage. Le plan d’éclairage, est comme le nom le dit, un plan qui indique à l’équipe d’éclairage quels types de lumière accrocher et à quel endroit selon les choix du directeur artistique. De plus, l’éclairagiste recevra un « cue sheet » qui indiquera les ambiances, les couleurs et les « punchs » des pièces. Le plan de la scène et le « patch list » sont souvent combinés, le premier indique l’emplacement des musiciens et des moniteurs de scène et le deuxième est une liste avec les micros, leur emplacement et leur numéro d’entrée sur la console.

Chaque sonorisateur de tournée a sa trousse de sonorisation. Cette trousse varie beaucoup d’un sonorisateur à l’autre, on peut y trouver un « rig » de calibration, des pièces de musique qu’on connait bien, des processeurs d’effets, etc…

Cette trousse est votre boite d’outils et vous en dépendez, alors il devient très important de faire des backups pour toutes ses composantes, voire des double backup et être capable de se débrouiller si une composante de la trousse ou la trousse au complet est irrécupérable.

Ma trousse est assez simple; un « SMAART rig » qui inclut un ordinateur, une carte de son et un microphone de calibration. Mon ordinateur me sert à beaucoup de tâches et malgré qu’il soit très solide et j’en prends beaucoup soin, un ordi reste le maillon faible de la chaine alors je m’assure d’avoir plusieurs back-ups.

Premièrement, une clef USB qui est mon « boot drive », elle permet de partir mon ordinateur en mode « recovery » s’il ne répond plus. Une fois en mode « recovery », je branche un disque dur externe qui contient une image de mon système avec tous les logiciels dont j’ai besoin pour travailler, rien de plus, rien de moins. Ce système de backup me permet de réinitialiser mon ordinateur et revenir à un état de travail en 40 minutes. Deuxièmement, dans le cas où mon ordinateur est complètement « kaput », j’ai une autre clef USB qui contient tous les logiciels pilotes et enregistrements pour repartir sur un nouvel ordinateur en format Mac ou PC. Si jamais tout plante, ou mon sac avec ma trousse est perdu, je sais que je peux calibrer le système avec quelques pièces se trouvant sur mon cellulaire ou sur une autre clef USB attaché à mon trousseau de clefs et même si je n’ai absolument rien sur moi j’ai un autre backup secret.

chinacolectif9
l’equipe internationale

Musitechnic est notre partenaire technique pour la saison 2015-2016 et nous prête une console numérique Midas M32R qui me permet de sauvegarder les paramètres du concert et les rappeler rapidement en plus de faire des « soundchecks virtuels ».

Les paramètres de la consoles s’appellent « scenes » et je les transporte avec moi sur quatre clefs USB en plus d’avoir un backup sur Google Drive, mais en Chine Google, Hotmail, Facebook et d’autres sites américains sont bloqués alors pensez à acheter une application VPN pour éviter le « firewall » de la Chine. Une de ces clefs USB est sur moi, une autre dans ma trousse, une troisième dans mes bagages et la dernière … je lui trouve une place au dernier moment.

Il est très important d’amener avec soi des adapteurs électriques car en Chine les connecteurs et le voltage ne sont pas les mêmes qu’en Amérique du Nord. La plupart d’équipements professionnel peuvent opérer avec un voltage de 110V à 240V et c’était le cas pour tout mon équipement, car sinon, j’aurais dû amener un transformateur pour changer le voltage à 115V.

J’enregistre chaque concert en multipiste avec Studio One, le logiciel le plus fiable pour l’enregistrement que j’ai pu trouver, c’est tellement léger sur le système et biensûr que j’ai un backup pour les sessions enregistrés car j’utilise beaucoup le « virtual soundcheck », un playback multipiste du concert sur la console qui me permet de travailler sur le son sans les musiciens. Il y a quand même un « soundcheck » traditionnel mais il est beaucoup plus court. Le but est de garder les musiciens frais et énergisés pour le show, je veux que mon travail n’ait aucun impact sur les musiciens et aucun impact du sonorisateur, c’est un bon impact.

Lorsque vous partez travailler dans un autre pays, il y a toujours un doute du standard de travail dans ces pays, est-ce qu’ils travaillent rapidement et efficacement, quel est leur niveau de maitrise de la profession, est-ce que leur équipement est en bonne condition? Heureusement pour nous, les salles dans lesquelles on a été, étaient bien équipées et bien calibrés et les équipes dans les salles étaient bien formées et compétents, mais ne soyez pas surprise si personne dans l’équipe technique ne parle en anglais, heureusement, nous avions des traductrices. Ces traductrices ne nous suivaient pas partout, alors commander de la nourriture au restaurant n’était pas facile. Vous avez surement déjà été dans un restaurant au « China Town », où le menu est une liste de plats écris noir sur blanc sans photos. Et bien en Chine, c’est pareil mais qu’en chinois! Pas facile de choisir un plat. Si vous voyez un restaurant avec des photos des plats, allez-y! Il y a des bonnes chances qu’il n’y en aura pas beaucoup d’autres comme ça.rufatsoup

En conclusion, une tournée dans un autre pays c’est un défi et un test des capacités au-delà faire la sonorisation mais avec une très bonne équipe et des gens formidables en plus du support qu’on a eu de Musitechnic, la tournée en Chine était une superb expérience. Tant que vous vous préparez pour le pire et pensez toujours à la loi de Murphy, tout sera OK.

Entrevue Musitechnic avec Rufat Aliev

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *